Close

Grandeur et déchéance

26 Jan Publié par dans Opéra | Commentaires

Interprété par l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et Ferruccio Furlanetto, l’opéra « Boris Godounov » de Moussorgski est dirigé par Tugan Sokhiev en version de concert à la Halle aux Grains de Toulouse, Salle Pleyel à Paris, puis en tournée en Espagne.

Ferruccio Furlanetto_photo Alena Kuznetzova

Vladimir Urin, directeur général du Théâtre du Bolchoï, a annoncé le 20 janvier dernier la nomination du chef russe Tugan Sokhiev au poste de directeur musical du théâtre moscovite. Succédant pour une période de quatre années à Vassili Sinaïski, directeur musical du Théâtre du Bolchoï depuis 2010, Tugan Sokhiev a pris ses fonctions le jour même de sa nomination. Par ailleurs directeur musical de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse depuis 2008, et chef principal du Deutsches Symphonie-Orchester Berlin depuis 2012, Tugan Sokhiev a déclaré lors de la conférence de presse qui s’est tenue à cette occasion à Moscou: «C’est un grand honneur pour moi et c’est avec bonheur que j’ai acceptée cette nomination. Le Bolchoï est l’un des théâtres les plus prestigieux notamment grâce à son riche patrimoine ; et, tout en poursuivant ma collaboration avec l’Orchestre du Capitole de Toulouse et le Deutsches Symphonie-Orchester, je suis impatient de travailler à Moscou avec mes nouveaux collègues et de me lancer au cours des prochaines années dans de nombreuses expériences musicales merveilleuses.»

Tugan Sokhiev Conductor Photo: Marco Borggreve

T. Sokhiev © M. Borggreve

A 36 ans, se hissant au niveau des grands artistes de sa génération, Tugan Sokhiev est désormais l’un des chefs qui comptent sur la scène internationale. Parallèlement à ses nouveaux engagements au Bolchoï, le chef russe fait en effet ses débuts cette saison avec le prestigieux Orchestre de Philadelphie, avant de retrouver l’Orchestre philharmonique de Berlin et le Philharmonia Orchestra de Londres. Il se produira également avec le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin au Musikverein de Vienne, et Salle Pleyel, à Paris, avec l’Orchestre du Capitole pour une version de concert de « Boris Godounov ».

Modeste Moussorgski écrit sa première version de « Boris Godounov » en 1969, à une époque où les compositeurs russes peinent à acquérir une légitimité dans le domaine de l’opéra. Fière de sa puissante tradition littéraire, la société russe est alors fascinée par l’Europe occidentale. Grande fresque historique découpée en sept scènes, cette version initiale ne sera pas représentée avant 1928 – une version révisée par le compositeur ayant été créée en 1874, à Saint-Pétersbourg. Pourvue d’une dimension psychologique digne des héros dostoïevskiens, le livret de Moussorgski est tiré du texte d’Alexandre Pouchkine paru en 1831, lui-même inspiré du personnage historique et du « Macbeth » de Shakespeare. Cet archétype de l’opéra historique russe relate la prise du pouvoir par Boris Godounov, puis la reconquête de la Russie par l’armée des Boyards alliés aux Polonais.

À la Halle aux Grains de Toulouse, puis à la salle Pleyel à Paris et en tournée en Espagne, Tugan Sokhiev dirigera la première version de 1869. Entièrement construite autour de la déchéance d’un homme, celle-ci nécessite un interprète de taille. Tugan Sokhiev a choisi la basse italienne Ferruccio Furlanetto (photo) qui est, selon le chef, «actuellement le meilleur interprète du rôle». Il fréquente en effet très assidûment ce personnage du tsar, l’incarnant au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, au Bolchoï à Moscou, ou encore ces derniers jours au Staatsoper de Vienne. À ses côtés, la soprano russe Anastasia Kalagina et le baryton anglais Garry Magee retrouvent la phalange toulousaine après leurs rôles dans « les Fiançailles aux couvent », de Prokofiev, au Théâtre du Capitole et à l’Opéra Comique, puis « Un requiem allemand » de Brahms à la Halle aux Grains. Partenaire de longue date de l’Orchestre du Capitole, le chœur basque Orfeón Donostiarra sera également sur scène.

Jérôme Gac

Lundi 3 février, 20h00, à la Halle aux Grains, place Dupuy, Toulouse. Tél. 05 61 63 13 13.

Mercredi 5 février, 20h00, à la Salle Pleyel, 252, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris.
Tél. 01 42 56 13 13.

F. Furlanetto © Alena Kuznetzova

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de