Close

Josep Pons et la musique française

22 Jan Publié par dans Musique classique | Commentaires

Notre voisin de l’autre côté des Pyrénées, le chef d’orchestre Josep Pons, est devenu un invité fréquent de l’Orchestre National du Capitole. Venu récemment défendre le grand répertoire ibérique avec La Vida Breve de Manuel de Falla, le voici de retour cette fois dans la musique chorale française qu’il affectionne tout particulièrement. Poulenc et Fauré sont inscrits au programme du concert du 23 janvier qui reçoit également le chœur de chambre les éléments (direction Joël Suhubiette) et deux solistes vocaux, la soprano allemande Christiane Karg et le baryton français Stéphane Gout.

Josep Pons

Rappelons que Josep Pons est chef principal et directeur artistique de l’Orquesta y Coro Nacionales de España (OCNE) depuis 2003. Nommé directeur musical du Liceu de Barcelone en octobre 2010, il occupe cette fonction depuis 2012/2013. De 1985 à 1997, il a été directeur musical et artistique de l’Orquesta de Cambra Teatre Lliure et, de 1994 à 2004, il a occupé le même poste à l’Orquesta Ciudad Granada. Son répertoire lyrique ne connaît aucune limite. Au Liceu de Barcelone, il dirige notamment La Flûte enchantéeLe Barbier de SévillePeter GrimesLe Château de Barbe-BleueWozzeckLa Voix humaineLe Tour d’écrou et les premières mondiales de D.Q. (de J. L. Turina, mis en scène par Fura dels Baus) et deLa Fatucchiera, de D. Vicente Cuyàs, tous deux disponibles en DVD.

La soprano Christiane Karg © Gisela SchenkerLa soprano Christiane Karg est membre de l’Opéra Studio du Staatsoper de Hambourg avant de rejoindre en 2008 l’ensemble de l’Opéra de Francfort où elle interprète Susanna (Les Noces de Figaro), Musetta (La Bohème), Pamina (La Flûte enchantée), Servilia (La Clémence de Titus), Zdenka (Arabella) et Calisto (rôle-titre). Elle y retourne en 2012/2013 pour incarner Mélisande (Pelléas et Mélisande). En 2006, elle a fait des débuts prometteurs au Festival de Salzbourg où elle est retournée en 2010 pourOrphée et Eurydice (l’Amour) et en 2011 pour Don Giovanni (Zerlina). En 2010/2011, elle a chanté Poppée (Le couronnement de Poppée) dans le cadre de la tournée de l’Opéra de Glyndebourne puis participé pour la première fois au Festival en 2013 avec Hippolyte et Aricie (Aricie) de Rameau.

Les débuts remarqués du baryton Stéphane Degout en 1999 dans le rôle de Papageno (La Flûte enchantée) avec l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence lancent l’artiste sur la scène internationale. Il se produit depuis à l’Opéra de Paris (Schaunard dans La Bohème, Harlekin dans Ariane à Naxos, Papageno dans La Flûte enchantée, Guglielmo dans Cosi fan tutte, Oreste dans Iphigénie en Tauride, Le Comte Almaviva dans Les Noces de Figaro, Wolfram von Eschenbach dans Tannhäuser, Thésée dans Hippolyte et Aricie, Pelléas) ; au Theater an der Wien (Guglielmo, rôle-titre d’Orfeode Monteverdi, Oreste, Pelléas, rôle-titre d’Hamlet d’Ambroise Thomas) ; au Covent Garden de Londres (Dandini dans La Cenerentola, Mercutio dansRoméo Le baryton Stéphane Degout © Julien Benhamouet Juliette, Guglielmo) ; au Metropolitan Opera de New York (Mercutio, Papageno, Pelléas, Raimbaud dans Le Comte Ory) ; au Lyric Opera of Chicago (Papageno) ; à la Monnaie de Bruxelles (Orfeo, Schaunard, Papageno, Guglielmo, Pelléas, le Comte Almaviva, Oreste). Cette saison, il débute au Staatsoper de Munich (Les Noces de Figaro), à la Scala de Milan (Le Comte Ory). Notons qu’il sera en récital le 28 avril 2014 au Théâtre du Capitole.

Deux grandes œuvres chorales sont inscrites au programme du concert toulousain : le Stabat Mater de Francis Poulenc et le Requiem de Gabriel Fauré. Composé en deux mois de l’été 1950 le Stabat Mater de Poulenc est un hommage à son ami Christian Bérard, peintre et fameux décorateur de théâtre. Quant au célèbre Requiem de Fauré, il fut composé dans les premiers jours de 1888 à la suite du décès de la mère du compositeur, l’année précédente. Cette « berceuse de la mort » n’a rien de liturgique. Elle se veut un accompagnement de l’âme vers sa consolation et son éternité.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Orchestre National du Capitole
jeudi 23 janvier 2014 – Halle aux Grains

Réservation

Choeur de Chambre les Éléments

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de