Close

Le madrigal hier et aujourd’hui

07 Jan Publié par dans Musique | Commentaires

Le prochain spectacle du très original cycle des Présences Vocales, présenté par le collectif éOle, Odyssud, le Théâtre du Capitole et le Théâtre Garonne est accueilli, le 14 janvier, au Théâtre Garonne. Il rend un hommage en forme de miroir au madrigal, ce genre vocal italien né à la Renaissance et dans lequel une écriture musicale riche et complexe se met au service de textes poétiques. L’ensemble vocal Exaudi, placé sous la direction de James Weeks, voyage ainsi de la Renaissance à notre époque, s’appuyant sur la référence originale de Carlo Gesualdo et abordant le répertoire contemporain de compositeurs aussi divers que Salvatore Sciarrino, Johannes Schöllhorn ou Michael Finnissy.

L'ensemble vocal Exaudi dirigé par James Weeks

Intitulé « Mirror / Shadows : a book of madrigals », ce nouveau spectacle magnifie l’une des formes vocales et poétiques les plus riches de l’histoire de la musique. La force expressive, l’audace et l’équilibre du madrigal trouvent encore, après quatre siècles, un écho très actuel dans l’imaginaire des compositeurs. Le madrigal connaît son plus haut degré́ d’accomplissement dans l’Italie de la fin du XVIe siècle et du début du XVIIe, mais aussi à la même époque en Angleterre. Cette forme de musique vocale raffinée et subtile qui se veut expression recherchée des passions, où les rapports du texte – emprunté souvent aux plus grands poètes italiens : Pétrarque, L’Arioste, Le Tasse – et de la musique sont particulièrement étroits, s’ouvre alors à toutes les audaces d’écriture, à toutes les expérimentations. Carlo Gesualdo, le ténébreux prince de Venosa au caractère passionné et excessif, représentant, avec Monteverdi, de ce point d’extrême maturité́ du genre, est la figure emblématique de ce programme que nous propose l’Ensemble Exaudi où trois compositeurs d’aujourd’hui s’exercent à de savants jeux d’ombres et de reflets sur cette forme ancienne dont la perfection et la liberté fascinent encore. Les trois compositeurs d’aujourd’hui, Salvatore Sciarrino, Johannes Schöllhorn et Michael Finnissy, qui dialoguent dans ce programme avec Carlo Gesualdo, le maître du genre, perpétuent ainsi une création d’une étonnante vitalité.

Dans Le voci sottovetro (Les voix sous verre) Salvatore Sciarrino fait allusion aux « génies » enfermés des légendes. « Que reste-t-il des voix anciennes ? Les verrons-nous uniquement par transparence ou arriverons-nous à en percevoir un résidu, même minime, qui ne se serait pas encore échappé du vase ? ».

C’est à l’Ensemble vocal Exaudi, dirigé par James Weeks que l’on doit le voyage à travers le temps de cette confrontation originale. Depuis ses débuts en 2002, Exaudi s’est imposé comme l’un des meilleurs jeunes ensembles de musique vocale contemporaine. Basé à Londres, fondé par James Weeks qui en est le chef et Juliet Fraser (soprano), Exaudi explore un vaste répertoire privilégiant la musique et la création contemporaine.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

 

Théâtre Garonne – mardi 14 janvier 2014

Renseignements et réservations :

Odyssud : 05 61 71 75 15

Théâtre du Capitole : 05 61 63 13 13

Théâtre Garonne : 05 62 48 54 77

Collectif éOle : 05 61 71 81 72

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de