Close

Machete revient et il n’est pas content

11 Oct Publié par dans Cinéma | Commentaires

Robert Rodriguez poursuit sa relecture du film d’exploitation avec Machete Kills. Les fans apprécieront.

Machete Kills - Danny Trejo & Mel Gibson

De la saga Desperado à Une Nuit en enfer en passant par Planet Terror, l’esprit de sérieux n’a jamais encombré le cinéma de Robert Rodriguez chez lequel les effets et la violence sont tellement exacerbés qu’ils en deviennent comiques. Machete, mettant en scène un justicier mexicain, prolongeait ce goût potache du détournement et de l’hommage en proposant un pastiche des séries Z des années 70. Sans surprise, le deuxième volet reprend la même recette : action, humour et culture pop.

Machete, l’odyssée de l’espace

Evidemment, outre Danny Trejo et sa trogne unique, le casting vaut pour la galerie de seconds rôles rassemblés par Rodriguez. Il a ici recruté les «bad boys» d’Hollywood (Mel Gibson en grand méchant échappé d’un James Bond, Charlie Sheen beaucoup plus drôle en président des Etats-Unis que son père Martin dans The West Wing) tandis que Walt Goggins, Cuba Gooding Jr, Lady Gaga et Antonio Banderas campent tour à tour un tueur «caméléon». Du côté des bimbos, on n’est pas déçu non plus avec Michelle Rodriguez, Sofia Vergara, Amber Heard, Alex Vega ou Vanessa Hudgens. Une bande-annonce et l’épilogue du film envoient notre héros dans l’espace. Voilà qui ne devrait pas être triste…

Christian Authier
Un Article de l’Opinion Indépendante

Partager : Facebook Twitter Email

 


Christian Authier Plus d'articles de