Close

Casino Théâtre Barrière : un complexe multiculturel qui a su se rendre indispensable à la Métropole toulousaine

07 Oct Publié par dans Grands Spectacles | Commentaires

La saison 2013-2014 poursuit la politique des choix établie depuis sa création il y a sept ans. Avec une salle modulable de 1200 places et son équipement de dernière technologie, le Théâtre peut programmer 150 spectacles par an, en offrant un des meilleurs conforts et une des meilleures accessibilités parmi les salles de la région, deux atouts maîtres non négligeables participant au succès. Plus d’un tiers du public viendrait de plus loin que la Haute-Garonne, c’est un signe… malgré les difficultés actuelles d’accès bientôt résolues, c’est à souhaiter.

Casino Théâtre Barrière

Mais un autre élément qui positive encore l’ensemble, c’est la programmation que l’on peut qualifier de tous publics, de par son éclectisme, sa variété et, facteur non négligeable, son niveau artistique. Une programmation s’adressant à des spectateurs venant d’horizons culturels  et sociaux très divers pouvant ici se sentir parfaitement à l’aise. Pour la monter, Casino Barrière s’assure du support de producteurs et diffuseurs de renommée nationale tout en tissant des liens privilégiés avec des acteurs locaux.

Noelle Perna

En effet, les nombreux genres de spectacles proposés – variétés, ballets, opérettes, théâtre de boulevard, récital d’humoristes… – permettent de répondre aux demandes d’un public jeune, adulte mais aussi celui dit des seniors qui, sûrement, peut venir ici plus sereinement grâce aux facilités offertes.

L’humour, ça “marche“ !! plus d’un cinquième de la programmation. Sûrement l’envie d’oublier des temps un peu moroses. 20 artistes cette saison avec des pointures comme Mado la niçoise, Anne Roumanoff, Kev Adams, Patrick Sébastien, le Jamel Comedy Club, …

Christophe © Lucie Bevilacqua

La variété et le jazz sont aussi en bonne place, et près de la moitié des spectacles de la saison passée ont affiché complet. Délicat de mettre certains noms en avant mais on relève tout de même à l’affiche, Vanessa Paradis, Lynda Lemay, Nolween Leroy, Christophe, Maxime Leforestier, …Certains sont déjà complets, mais on ne vous dira pas ici, lesquels !

La scène offre un gros avantage pour les ballets car la visibilité est sans problème d’où que l’on soit. Six spectacles de ballets dont le Ballet du Capitole avec un programme original intitulé Bach Suites, et dans la fosse le violoncelliste Christophe Coin et l’Orchestre de Chambre de Toulouse. Il y aura bien aussi un Casse-Noisette et La Bayadère, et encore Carmen, Mr et Mme Rêve, et pour la quatrième saison le Gala d’Etoiles.

Même gros avantage pour les trois opérettes présentées. Il y a toujours un public pour ce type de spectacles même si ce n’est plus le même engouement qu’il y a un demi-siècle quand le Théâtre du Capitole présentait minimum un douzaine d’opérettes par saison. La qualité n’était pas, pour autant, toujours au rendez-vous, à ce qu’il paraît ! Elle l’est sûrement davantage maintenant avec les productions accueillies, ici. Le Théâtre, Place du Capitole, étant devenu très difficile d’accès pour un certain public, voilà de bien meilleures conditions dont il faut profiter. Alors, pourquoi se priver de deux Jacques Offenbach, La Vie parisienne et La Périchole et une Franz Lehar, Roses de Noël.

Irish Celtic - Indigo Productions © philippefretault.com

Et c’est la même chose pour les spectacles musicaux – 7 – dans lesquels on relève une opérette encore Les Saltimbanques de Louis Ganne, Gilles Ramade et son Il Maestro Furioso en passant par Le Secret de Marco Polo de Francis Lopez. Toujours beaucoup de succès à prévoir pour le Irish Celtic pour un seul soir mais deux pour l’Orchestre Symphonique des 100 violons tziganes de Budapest.

Enfin du théâtre, mais sans prise de tête, rafraîchissant, et des têtes d’affiches réjouissantes comme Chevalier & Lespalès dans Les Menteurs, ou Gérard Jugnot dans Cher trésor mais encore, Joyeuses Pâques avec Roland Giraud.

Duos d' Enfer - Casino Théâtre Barrière

On ne va pas oublier de s’attarder un peu sur les productions du Casino Théâtre puisque, I love Rock’n Pop, la dernière en date, joue les prolongations jusqu’à la fin 2013 au vue de l’engouement du public. Ce n’est que le 10 janvier que la nouvelle, Duos d’enfer, prendra le relais. Gilles Ramade en assure la conception et la mise en scène pendant que Rodolphe Viaud s’occupe de créer les costumes et la chorégraphie. Couples emblématiques ou duo mythiques, acolytes ou confrères, ils sont tous célébrés dans un spectacle de 1h30 donné en direct par quatorze chanteurs, danseurs, musiciens et comédiens, qui interprèteront tout un panel des plus beaux duos chantés. A vous de deviner lesquels de ces duos  seront à l’affiche !

Voilà de quoi vous mettre l’eau à la bouche, j’espère, sans modération aucune.

Michel Grialou

Théâtre Casino Barrière

Feuilletez la Brochure de la Saison

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de