Close

Dimitri Chostakovitch ouvre la saison des Clefs de Saint-Pierre

03 Oct Publié par dans Musique classique | Commentaires

La 14ème saison des Clefs de Saint-Pierre poursuit son chemin original de diffusion des grandes partitions de musique de chambre par les musiciens de l’Orchestre national du Capitole. Le concert d’ouverture du 7 octobre, intitulé « Du rire aux larmes », consacre son programme à l’un des plus grands compositeurs russes de l’ère soviétique, Dimitri Chostakovitch.

Les membres du quatuor à cordes de ce concert d'ouverture

Né dans une famille de l’intelligentsia russe, mais au passé révolutionnaire, Dimitri Chostakovitch devient d’abord pianiste de cinéma. Il gagne une célébrité précoce dès la composition de sa 1ère symphonie à 20 ans. Il est considéré très tôt comme le compositeur officiel du régime soviétique. L’avènement de Staline change la donne. Toute la période du stalinisme, caractérisée par une alternance épuisante d’éloges et de condamnations, s’avère très éprouvante pour lui. Il reçoit les plus hautes récompenses officielles, puis doit faire son autocritique lorsqu’une de ses œuvres est accusée de « formalisme antipopulaire ». Il compose beaucoup et cache certaines œuvres qui n’ont pas l’assentiment du pouvoir politique. Le régime s’adoucit à la mort de Staline et lui laisse une certaine latitude. Il meurt en 1975, laissant une œuvre abondante et contrastée. Il est notamment l’auteur de 15 symphonies et de 15 quatuors d’une force et d’une grandeur exceptionnelles. Certaines de ses partitions conservent une étonnante ambigüité expressive. Il y a toujours du 2ème ou du 3ème degré dans sa musique, tour à tour tragique ou sarcastique, toujours intense.

Trois œuvres importantes de musique de chambre composent le programme de ce concert d’ouverture : le Trio avec piano n° 2, en mi mineur, le Quatuor à cordes n° 7, en fa dièse mineur et le Quintette avec piano en sol mineur opus 57.

Cinq jeunes musiciens en seront les interprètes. Guilhem Boudrant, violon, collabore avec de nombreux orchestres français tels que l’Orchestre National de Lyon (Tournée au Japon, Turquie, Slovénie et Autriche), l’Orchestre de Paris, l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre Sinfonietta (Tournées aux États-Unis, Pologne, Espagne). Il est actuellement violoniste à l’ONCT depuis Mai 2010.

La violoniste Julia Raillard a travaillé avec plusieurs orchestres en Suisse, comme l’Orchestre de Chambre de Genève ou l’Orchestre de la Suisse Romande. Depuis 2011, elle est membre de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse.

De 2003 à 2010, Maïlyss Cain, alto, a joué avec les orchestres de Lyon, de la Suisse Romande, des Pays de Savoie, de Toulouse. Elle est aussi altiste de l’Ensemble orchestral de l’Isère en 2004 et 2005 et de l’Orchestre Mondial des jeunes en 2005.

Issu du Conservatoire de Toulouse, le violoncelliste Sébastien Laurens a suivi un cycle en post-graduation de quatuor à cordes sous la direction de Gabor Takacs-Nagy. Avec le quatuor, il a eu l’occasion de travailler avec Henry Dutilleux et György Kurtag, ainsi qu’avec les solistes du Berliner Philharmoniker au festival d’Aix en Provence. Depuis février 2010 il est violoncelliste de l’ONCT.

Enfin, Inessa Lecourt, est une pianiste de l’école russe. Elle a commencé sa carrière professionnelle à Nijni Novgorod comme soliste, artiste d’orchestre philharmonique et comme accompagnatrice au conservatoire supérieur. Elle collabore souvent avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Clefs de Saint-PierreLes Clefs de Saint-Pierre
lundi 07 octobre à 20h00
Saint-Pierre des Cuisines
Réservation

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de