Close

Un déjeuner qui tient la route au Solilesse, Toulouse.

28 Sep Publié par dans Gastronomie | Commentaires

Rien de bouleversant, pas de grosses surprises, mais ce n’est pas non plus ce que je recherche quotidiennement.

Une rue Peyrolière plus renommée pour ses Indiens, bars et brunchs que pour sa gastro, qui se voit doter là d’une adresse qui tient bon le trottoir, c’est déjà bien.

Le Solilesse © rod-n-roll

Le sot passe et m’y laisse, je suis pas mal en terrasse. A 2, celui avec vue sur rue est encore mieux, il est toujours plus agréable d’observer le baladin…ou la baladine, que le compteur électrique.

Chef iroquois très sympa, service en accord et menu à 16€ le midi, 26€ le soir, honnête non?
Une petite quille bien buvable est posée sur la table, un pain délicieux pointe son museau du sachet, et c’est parti pour une assiette de museau et oreille de cochon, poireaux pickles;

Y’a pas à discuter, c’est bon, frais et bien assaisonné, une belle assiette canaille comme je les aime.

Les plats font partis des aléas des menus courts, il y a des jours avec et des jours sans, pas envie de pasta et le wok d’onglet tendance asiate ne m’a pas fait vibrer. Point d’erreurs par ailleurs, viande tendre, légumes croquants, bon assaisonnement, mais cela m’a plus nourri qu’intéressé, c’est comme ça. Les pommes boulangères auraient quand même gagné à être plus gratinées et confites, un peu trop de liquide sur ce coup là.

Panacotta de bonne tenue, café, et c’est fini, soleil en prime, bonne journée !

Une Chronique de Rod’n Roll

Le Solilesse . 40, rue Peyrolières . 31000 Toulouse . 09 83 34 03 50

Partager : Facebook Twitter Email

 


Rod'n'Roll Plus d'articles de