Close

Les Sacqueboutiers fêtent la musique en grand

20 Juin Publié par dans Musique classique | Commentaires

Le 21 juin à 18 h, le Préfet de la Région Midi-Pyrénées, Henri-Michel Comet, invite les Toulousains à célébrer la fête de la musique dans la cour de la Préfecture avec Les Sacqueboutiers. Pas moins de quatorze musiciens joueront, de 18 h à 19 h un programme original dont l’ensemble de cuivres anciens de Toulouse a le secret. Il s’agira d’un florilège de pièces du 17ème siècle réunis sous le titre : Musiques pour la Grande Ecurie d’Henri IV.

© Classic Toulouse

Les Sacqueboutiers, en grand effectif, lors d’une tournée au Canada

Après une masterclasse et deux concerts exceptionnels ovationnés par le public, Les Sacqueboutiers, viennent tout juste de rentrer du Mexique où ils étaient invités par le Festival Cultural de Mayo à Guadalajara. La France, à l’honneur cette année, a choisi entre autres musiciens Les Sacqueboutierspour la représenter à ce prestigieux festival mexicain. Fidèle à sa vocation de résurrection du patrimoine musical européen, l’ensemble de cuivres anciens toulousain a choisi de faire découvrir au public mexicain son programme « Clair Obscur, dans le sillage du Caravage » consacré aux musiques italiennes sacrées et profanes du XVIIème siècle. Ils étaient accompagnés par la soprano argentine Adriana Fernandez. Ce déplacement, qui a bénéficié de l’aide de l’Institut français, a rencontré un immense succès et porté haut les couleurs de Toulouse.

Pour la fête de la musique de cette année, Les Sacqueboutiers se produiront donc en concert à Toulouse ce vendredi 21 juin 2013 à 18 h dans la Cour de la Préfecture. L’ensemble de cuivres anciens toulousain dirigé par Jean-Pierre Canihac et Daniel Lassalle présentera donc, en grande formation, ce programme exceptionnel composé de danses (pavanes, courantes) et des musiques de cérémonie (entrées royales, carrousels) composées par les musiciens de la grande Ecurie d’Henri IV.

C’est à partir de François 1er que la musique royale adopte une organisation tripartite qui durera jusqu’à la fin de l’Ancien Régime : les chanteurs de musique sacrée à la Chapelle, les instrumentistes privés du Roi à la Chambre, et la musique militaire et d’apparat à la Grande Ecurie.

Ce sont les sonorités de cette dernière que le présent concert souhaite restituer, en reformant pour l’occasion le groupe instrumental de l’époque d’Henri IV. Les cornets à bouquins, bombardes, sacqueboutes et bassons se mêlaient pour proposer des musiques à la sonorité pleine, parfaitement adaptée aux grandes salles ou au plein air. Le répertoire de la Grande Ecurie a survécu grâce à un célèbre manuscrit musical, le « Manuscrit de Philidor », qui consigne les œuvres jouées depuis l’époque d’Henri III, jusqu’à celui de Louis XIV.

Pour cette occasion seront réunis Jean-Pierre Canihac, Lluis Coll, Goedele Moons et Jean-Luc Machicot, cornets à bouquin, Philippe Canguilhem, Quim Guerra, Xavier Miquel et Laurent Le Chenadec, chalemies, doulcianes, bassons, Daniel Lassalle, David Locqueneux, Aymeric Fournès, Laure Agut et Fabien Dornic, sacqueboutes, Sébastien Gisbert, percussions.

Rendez-vous est pris pour un exceptionnel voyage musical dans le passé.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de