Close

Un petit chef d’œuvre d’animation

26 Mai Publié par dans Cinéma | Commentaires

« Epic : la bataille du royaume secret », film  d’animation de Chris Wedge

PrintLargement inspiré du roman pour enfants que publia William Joyce en 1996, le dernier opus de Chris Wedge, génial réalisateur du premier Âge de glace et de Robot, est une réussite totale. Pourquoi ? Parce que c’est somptueux à voir, plein d’une poésie comme rarement l’animation est capable, formidablement original, avec un scénario tout sauf neuneu, s’appuyant gentiment sur un véritable message écolo, un film dans lequel passe le souffle de l’épopée, construit autour de personnages aux problèmes bien contemporains, bourré  d’action, de suspense et d’humour. C’est déjà pas mal, mais à tout cela il faut ajouter une virtuosité technique à couper le souffle. Sur ce thème-là, je prends pour exemple l’armada des hommes-feuilles chevauchant leurs fiers…colibris, vous n’en croirez pas vos yeux ! L’histoire se passe autour de nous, dans le monde sylvestre. Nous l’ignorons mais pour que cet univers, indispensable à notre vie, existe, le peuple des hommes-feuilles se bat en permanence contre les forces du mal qui règnent sur le monde souterrain de la pourriture. Ces mini-elfes aussi gracieux que courageux ont donc fort à faire, d’autant que le méchant Mandrake a décidé de voler le bourgeon royal qui assure la renaissance de la flore. Au centre de ce combat incertain débarque une jeune fille, Marie Katherine,  qui  vient de perdre sa maman et dont le père est un gentil mais totalement farfelu professeur Tournesol entomologiste qui s’est mis en tête qu’il existait un peuple invisible qui assurait la permanence de nos forêts. Un fou, quoi ! Au milieu de cet univers dans lequel les souris deviennent de vrais dinosaures, Mary Katherine va tomber nez à nez avec Nod, un jeune guerrier-feuille, orphelin de père, têtu comme une mule mais doté d’un courage, etc., etc.

A partir de 6 ans et vraiment pour tout public ayant gardé un brin de capacité à s’émerveiller.

Robert Pénavayre

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de