Close

Alondra de la Parra : baptême réussi à la Halle, et quel baptême !

10 Mai Publié par dans Musique classique | Commentaires

Voir l’article précédent sur la tournée en Chine sauvée

La jeune chef mexicaine en aura “bluffé“ plus d’un ce 7 mai 2013 en dirigeant sans frémir et avec une assurance manifeste, un concert laissé sans chef, Tugan Sokhiev se trouvant dans l’incapacité de le diriger, des raisons personnelles l’ayant rappelé dans son pays natal et l’obligeant même à annuler sa participation à la tournée prévue en Chine.

Alondra de la Parra © Lorena

C’est là que l’on se rend compte des mauvaises habitudes prises, car le concert aurait été donné à la radio, sans que l’on puisse connaître le chef qui dirige alors, pour ma part, j’aurais été incapable, évidemment, d’affirmer : « C’est une femme qui dirige!!!!!!! »

J’affirmerais même que si l’on pouvait aussi faire l’expérience avec les musiciens de l’orchestre, le résultat, à leur niveau, aurait été le même.

Il n’empêche que l’on ne peut qu’être admiratif devant la prestation et le déroulé de ce concert, et son résultat.

Affronter, un orchestre qu’on ne connaît pas,

qui jouit d’une excellente réputation,

des musiciens très contrariés d’être privés de leur chef “chéri“,

dans un programme de concert difficile que les musiciens connaissent en grande partie mais sous la direction de leur chef attitré,

rajouter une œuvre inconnue de Carlos Chavez, qui fait son entrée à la Halle, Symphonie n°2,

oser le Boléro, mené d’ailleurs de main de maître dans un magnifique et puissant crescendo qui aurait ravi Maurice,

terminer par un bis inconnu aussi d’Arturo Marquez : Danzon n°2,

et pour finir, une femme qui monte sur l’estrade !!!!!!!!!! une femme qui dirige sans transpirer à grosses gouttes, qui sourit au public!! avec une gestuelle qui semble vouloir transporter la musique et les musiciens, et qui, ZUT ALORS, n’est pas mais vraiment pas du tout désagréable de silhouette, sans en rajouter dans la goujaterie,

pour faire simple, et EN CONCLUSION, « Mais qui donc peut faire la gueule??!! »
En tout cas, pas la grande, l’immense majorité du public. Quelques “pisse-froid », c’est sûr, même dans l’effectif de l’orchestre!!! mais la tournée passée, ils n’auront tous finalement que d’excellents souvenirs et remercieront le chef d’avoir eu un tel “toupet“, celui d’accepter un tel challenge.

Pour ma part, j’espère bien revoir Alondra de la Parra à la Halle.

Michel Grialou

Orchestre National du Capitole 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de