Close

Les éléments et l’Âme slave

08 Mai Publié par dans Musique classique | Commentaires

Le chœur de chambre les éléments, sous la direction de Joël Suhubiette poursuit son exploration curieuse et passionnée des domaines musicaux les plus divers. Après son immersion dans la culture méditerranéenne, l’ensemble se tourne vers l’est et s’intéresse aux richesses du monde slave.

Choeur de Chambre les éléments © François Passerini

L’actualité musicale est pleine d’événements au sein desquels les éléments occupent une place de choix. Parmi les plus récents, il faut citer l’hommage à Francis Poulenc et la sortie du DVD du spectacle de L’Aire du Dire, de Pierre Jodlowski, dans lequel l’ensemble joue un rôle majeur. Voici donc que le chœur de Joël Suhubiette imagine un programme basé sur les musiques issues de ce que l’histoire a baptisé » l’Âme slave ».

Des œuvres a cappella et avec piano (pianiste Corine Durous) illustrent ce répertoire de chants et danses de Russie, Lituanie, Tchéquie, Roumanie, Hongrie, Slovaquie. Les joies, la mélancolie qui caractérisent cette riche culture se cristallisent autour d’œuvres de Schubert, Brahms, Dvořák, Tchaïkovski, Rachmaninov, Stravinsky, Bartók, Ligeti…

Dominique Fernandez a récemment exploré, dans son ouvrage intitulé « L’Âme russe », cette « Âme slave », symbole ou réalité : « « L’âme slave », un cliché ? Réponse négative. On dit, à juste titre, l’âme slave, parce qu’on sent qu’en Russie, pour les incroyants comme pour les croyants, la vie est gouvernée par d’autres forces que celles matérielles. Il y a d’abord l’espace, l’énormité de l’espace ; puis le climat, l’immensité des plaines neigeuses. (…) Tout me parle là-bas d’un au-delà invisible. Quel mystère se cache derrière cette nature démesurée ? (…) Une âme qui laisse passer la lumière, sans forcément qu’il s’agisse du ciel ou de Dieu, voilà en quoi l’on reconnaît qu’elle est « slave » ».

Des lieder romantiques de l’Allemagne de Schubert, Schuman et Brahms à la revisitation des chansons russes par Stravinsky, de la Bohême de Dvorak aux chants slovaques et airs populaires hongrois revisités par les hongrois Bartók et Ligeti, Joël Suhubiette dessine une carte historique et musicale empreinte de l’âme slave.

A cappella ou avec la complicité du piano de Corine Durous, ce périple fascinant sur les traces des cultures d’Europe centrale, à la découverte des riches palettes de ses langues, nous donne l’occasion d’entendre certaines des plus belles pages du répertoire choral, rarement interprétées.

Lundi 13 et mercredi 15 mai, c’est à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines de Toulouse que ce programme sera présenté. Le mardi 14, ce sera à l’Estive de Foix, et le jeudi 16 à l’église Saint-Genès-les-Carmes de Clermont-Ferrand.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Les Eléments - L'âme SlaveLes Éléments – 05 34 41 15 47

Office de Tourisme de Toulouse – 0892 180 180 (0,34€/min)

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de