Close

Ingres et son violon…

04 Mai Publié par dans Musique classique | Commentaires

Le septième dimanche à la campagne, fidèle à cette série des concerts à l’Orangerie de Rochemontès, offre un programme original, hors des sentiers battus. Le 12 mai prochain, le thème du spectacle est centré sur la personnalité du célèbre peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres, un passionné de musique autant que d’art plastique.

L'Orangerie de Rochemontès - Photo CV -

L’Orangerie de Rochemontès – Photo CV –

Renouant avec le concert d’inauguration de ce cycle, Catherine Kauffmann-Saint-Martin fait appel au comédien Maurice Petit qui nous guidera dans l’évocation de l’une de ces soirées au cours desquelles Ingres tenait le violon, interprétant quelques chefs-d’œuvre de Haydn, Mozart et Beethoven. L’histoire, contée par Maurice Petit, sera mise en musique à partir des témoignages des contemporains : Liszt, Paganini, Saint-Saëns…

Ce spectacle propose ainsi d’entendre quelques pièces des compositeurs favoris de Jean-Auguste-Dominique Ingres et de découvrir les transcriptions par Hummel des 6ème et 7ème symphonies de Beethoven pour flûte, violon, violoncelle et pianoforte que l’artiste a jouées en privé avec des amis musiciens, à la Villa Médicis de Rome ou à Paris. Jean-Marc Andrieu, directeur musical de l’orchestre Les Passions, a découvert ces partitions au Musée Ingres de Montauban, ville natale du peintre. Souvenons-nous qu’Ingres maniait l’archet (presque) aussi bien que les pinceaux et qu’il fut second violon à l’Orchestre du Capitole lors de ses études à l’école des Beaux-Arts de Toulouse. D’où le fameux « violon d’Ingres »…

Photo Jean-Jacques Ader

L’acteur Maurice Petit, et les musiciens de l’Orchestre Les Passions lors du spectacle
d’inauguration, « Une soirée chez Riquet », le 29 janvier 2012

Le programme musical comportera donc des extraits des Sixième et Septième symphonies de Beethoven, transcrites par Hummel pour flûte, violon, violoncelle et pianoforte, le Trio en do majeur pour violon, violoncelle et piano, K. 548, de Mozart, ainsi que le Quatrième trio en sol majeur pour flûte, violon et violoncelle, de Haydn. L’interprétation de ces pièces fait appel à Hélène Médous, violon, Philippe Allain-Dupré, flûte traversière, Marie-Madeleine Mille, violoncelle et Yasuko Uyama-Bouvard, pianoforte. Maurice Petit, écrivain et comédien, qui se consacre au théâtre, au cinéma et à la télévision sera donc le fil conducteur du spectacle. Ce passionné de littérature a crée en 1990 l’association Confluences avec laquelle il conçoit et organise le festival Lettres d’Automne à Montauban dont la notoriété est désormais nationale. En outre, Yasuko Uyama-Bouvard, organiste et claveciniste, fera une fois de plus sonner son magnifique pianoforte Christopher Clarke avec lequel elle vient de graver un album CD consacré à Haydn et salué comme il se doit par le public et la critique.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

ROCHEMONTES affiche #90EB83Orangerie de Rochemontès
dimanche 12 mai 2013 à 16h30
Réservation

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de