Close

La nouvelle collection du Capitole

24 Avr Publié par dans Opéra | Commentaires

La nouvelle saison lyrique du Théâtre du Capitole affiche huit nouvelles productions toulousaines, dont un opéra de Philippe Hurel présenté en création mondiale.

MANON;ROH

« Manon », mise en scène et costumes de L. Pelly

Frédéric Chambert a dévoilé sa programmation pour le Théâtre du Capitole dont il assure la direction artistique pour la cinquième saison. Après plusieurs années ponctuées par quelques reprises maison (« La Flûte enchantée », « Elektra », « Falstaff », « Madame Butterfly », « Don Giovanni », « Don Carlo »), huit nouvelles productions de l’opéra toulousain constituent l’essentiel de la prochaine saison de l’opéra toulousain.

Dès la rentrée, on découvrira enfin « Manon », de Massenet, dans la mise en scène de Laurent Pelly déjà vue au Covent Garden de Londres, au Metropolitan Opera de New York et à la Scala de Milan – coproducteurs du spectacle. À cette occasion, après une dizaine d’années d’absence, Natalie Dessay fera son retour au Capitole dans le rôle-titre, aux côtés de Charles Castronovo qui chantera son premier Chevalier des Grieux. Ils seront dirigés par le chef espagnol Jesus Lopez Cobos. « La Favorite », de Donizetti, est annoncée dans sa version originale française, sous la direction de Bruno Campanella, chef reconnu pour ses interprétations du répertoire du bel canto. La mise en scène est signée Vincent Boussard. La distribution est dominée par deux grands noms du chant lyrique français: Sophie Koch, à l’origine de ce projet, fera ses débuts en Léonor la favorite, et le baryton Ludovic Tézier sera le Roi de Castille.

schukoff

N. Schukoff

« Cavalleria rusticana », de Mascagni, sera couplé à « Paillasse », de Leoncavallo, deux ouvrages emblématiques du vérisme italien dirigés par Tugan Sokhiev, directeur musical de l’Orchestre national du Capitole. La mise en scène a été confiée à Yannis Kokkos. La distribution réunit Elena Bocherova (« Samson et Dalila » à la Halle aux Grains) et Nikolai Schukoff (« Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny ») pour le premier, Tamar Iveri (« La Clémence de Titus », « Don Giovanni ») et Garry Magee (« Les Fiançailles au couvent ») pour le second. De Verdi, on verra l’opéra de jeunesse « les Deux Foscari ». Le metteur en scène Stefano Vizioli et le chef Gianluigi Gelmetti seront aux commandes après avoir été invités en 2011 pour une production du « Barbier de Séville ». On retrouvera à cette occasion la soprano américaine Tamara Wilson déjà appréciée au Capitole dans « Le Trouvère » et « Albert Herring ».

L’ouvrage choisi pour représenter la période baroque est l’ »Orlando » de Haendel, interprété par Jean-Christophe Spinosi à la tête de son Ensemble Matheus et par la mezzo-soprano Kristina Hammarström dans le rôle-titre. Directeur artistique du Théâtre de Lorient, Éric Vigner signe «une mise en scène exigeante pour une approche radicale de l’œuvre», promet Frédéric Chambert. Pour les fêtes de fin d’année, « Hänsel et Gretel » sera présenté en français, après plus d’un siècle d’absence de la scène toulousaine. L’Allemand Andreas Baesler mettra en scène ce conte lyrique adapté des frères Grimm, et Claus Peter Flor dirigera la partition de Humperdinck influencée par la musique de Wagner. En fin de saison, on attend « Daphné », opéra rarement donné de Richard Strauss. La soprano suédoise Camilla Tilling incarnera ce personnage de la mythologie grecque, sous la direction de Hartmut Haenchen. Le chef allemand est l’initiateur de cette nouvelle production dont la mise en scène, les décors et les costumes seront réalisés Patrick Kinmonth, par ailleurs fidèle collaborateur de Robert Carsen.

La création contemporaine sera présente avec « les Pigeons d’argile », commande du Théâtre du Capitole à Philippe Hurel. Pour l’écriture du livret, le romancier français Tanguy Viel s’est inspiré d’un fait divers, l’histoire de l’Américaine Patty Hearst qui défraya la chronique en 1975. Dans une mise en scène de Mariame Clément, Gaëlle Arquez (« la Périchole »), Aimery Lefèvre (« Les Indes Galantes »), Vincent Le Texier et Vannina Santoni (« Don Giovanni ») seront dirigés par le chef italien Tito Ceccherini. Frédéric Chambert affirme à propos de cette création mondiale: «Ce sera le premier opéra de Philippe Hurel qui a déjà beaucoup écrit pour la voix, mais jamais d’opéra proprement dit. Et je lui ai proposé de le faire dans les règles de l’art, c’est-à-dire avec une histoire qui va d’un point à un autre, une dramaturgie, un chœur, des rôles écrits pour de « vrais » chanteurs d’opéra. L’idée étant toujours d’aller plus loin dans l’écriture musicale tout en respectant les fondamentaux qu’exigent le genre et l’institution. Un directeur d’opéra ne peut pas s’abstenir de faire entendre de la musique d’aujourd’hui : il doit prouver chaque jour que l’opéra est un genre porteur d’avenir, que les chefs-d’œuvre du répertoire résonnent encore mieux quand ils sont replacés dans cette chaîne qui commence avec Monteverdi et que les compositeurs d’aujourd’hui prolongent à chaque nouvelle création et que l’écoute du public est elle-même en constante évolution, dût-il stimuler un peu cette dynamique!».

Stéphane Degout © Thibault Stipal  Naïve

S. Degout © Thibault Stipal / Naïve

« Les Pigeons d’argile » s’inscrit dans le cycle de programmation Présences Vocales qui, restituant les chaînons manquants entre les œuvres du répertoire et la création, propose une exploration des différentes facettes de la voix dans la musique des XXe et XXIe siècles. En partenariat avec le Théâtre Garonne, Odyssud et le collectif éOle, cette cinquième édition invite notamment le pianiste Alexandre Tharaud, le chœur de chambre Les Éléments, et les compositeurs Thierry Pécou, Pierre Henry, Robert Ashley, Philip Glass. Dans la programmation des concerts, les Midis du Capitole affichent quatre récitals, et le baryton français Stéphane Degout (photo) fera son retour sur la scène du Capitole – après « Hippolyte et Aricie » – avec des mélodies de Gabriel Fauré, « Trois Sonnets de Pétrarque » de Liszt et le cycle « les Amours du poète » de Schumann. Le Chœur du Capitole se produira à deux reprises sous la direction de son chef Alfonso Caiani pour un concert de Noël et pour le programme « Visages de l’Amérique » dédié à Samuel Barber et Léonard Bernstein.

Jérôme Gac

Abonnements :
– par correspondance, jusqu’au 15 juin, à
Théâtre du Capitole, Service location, BP 41408, 31014 Toulouse Cedex 6
en ligne, jusqu’à la date du premier spectacle de chaque abonnement.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de