Close

L’Enharmonie se met en trois

06 Avr Publié par dans Mécénat, Musique classique

Les mélomanes toulousains se souviennent que le 4 avril 2011 apparaissait sur l’échiquier musical de la ville rose une nouvelle formation symphonique, baptisée « L’Enharmonie ». L’originalité de cette phalange réside dans le fait qu’elle rassemble essentiellement des musiciens amateurs à l’expérience confirmée. Un « amateur » est celui qui aime. Quelle belle profession de foi pour un mélomane ! Deux ans après, l’activité de cet orchestre témoigne de sa réussite. Ce mois d’avril 2013, l’orchestre donne trois concerts avec un programme exigeant et ambitieux.

Rappelons que deux personnalités représentatives de ce projet en sont à l’origine : Serge Krichewsky, musicien professionnel, hautboïste/cor anglais à l’Orchestre national du Capitole, co-fondateur des Clefs de Saint-Pierre, et Matthieu Mambrini, chercheur CNRS au Laboratoire de Physique Théorique de l’Université Paul Sabatier.

enharmonie-affiche-2013Dès janvier 2011 ils proposent la création d’un orchestre de chambre (flûtes, hautbois, bassons, cors et cordes) pouvant être élargi ponctuellement à la formation symphonique complète selon le choix du répertoire. L’orchestre, qui reçoit le soutien de l’association AIDA, réunit des amateurs confirmés et quelques musiciens professionnels motivés de l’ONCT. Le but de ce projet est triple : stimuler une pratique amateur de haut niveau par l’association d’instrumentistes confirmés mais exerçant une activité principale autre que la musique, favoriser les échanges entre le milieu des amateurs éclairés et les musiciens de l’ONCT, enfin explorer un répertoire élargi à des œuvres injustement négligées. Serge Krichewsky assure la direction musicale de l’orchestre.

Les 9, 10 et 19 avril, l’orchestre investit le grand répertoire symphonique romantique avec des œuvres de Mendelssohn, Schumann et Brahms. Le 9 avril, à 19 h 30, l’Amphi Despax du site Arsenal de l’Université Toulouse I Capitole (rue des Puits creusés) accueille, en entrée libre, le premier concert de la série. Le 10 avril à 20 h 30, ce même programme sera présenté à l’École Municipale d’Enseignement Artistique Nicolas Dalayrac, 23 rue du Maréchal Lyautey, à Muret, où l’entrée sera également libre. Enfin, c’est le Vendredi 19 avril 2013 à 20 h, à la Halle aux Grains de Toulouse qu’aura lieu le dernier concert de la série.Il s’agira là d’une manifestation de l’Association AIDA qui apporte son soutien à la jeune formation symphonique.

L’ouverture de « La belle Mélusine » de Felix Mendelssohn, l’Ouverture, Scherzo et Finale, op. 52, de Robert Schumann et enfin le fameux double concerto pour violon, violoncelle et orchestre de Johannes Brahms composent le programme de ces trois manifestations. Les deux solistes du concerto sont de grands artistes célèbres. Le violoniste Raphaël Oleg, Premier Grand Prix Tchaïkovski à Moscou en 1986, a rapidement connu une grande carrière internationale. Depuis 1995, il est professeur à la Musik Akademie de Bâle. En 1997, l’Académie des Beaux Arts lui a décerné pour l’ensemble de sa carrière le prix de la Fondation Del Duca.


Après s’être formé au Conservatoire de Toulouse, Jean-Marie Trotereau, violoncelle solo de l’Orchestre d’Auvergne, a obtenu à l’unanimité les Premiers Prix de violoncelle et de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il se produit en tant que soliste dans les plus grandes villes et festivals européens.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classique Toulouse

Association des entreprises mécènes de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse

L’ Enharmonie

Partager : Facebook Twitter Email

 

Les Commentaires sont fermés

Serge Chauzy Plus d'articles de