Close

Musiques russes avec Christian Vásquez et Alexandra Soumm

09 Jan Publié par dans Musique classique | Commentaires

De retour de sa tournée japonaise, l’Orchestre national du Capitole reçoit deux jeunes artistes de grands talents, le dynamique chef vénézuélien Christian Vásquez et la déjà grande violoniste russe Alexandra Soumm. Le 11 janvier prochain, un programme de musique russe réunissant Chostakovitch, Glazounov et Prokofiev associera ces deux musiciens à la phalange toulousaine.

Christian Vásquez

Récemment à Toulouse à la tête du prodigieux Orchestre des Jeunes Teresa Carreño du Venezuela, Christian Vásquez est issu du mondialement célèbre «Sistema» vénézuélien d’éducation musicale. Il s’impose déjà comme l’un des jeunes talents les plus prometteurs en Amérique du Nord et du Sud. Né en 1984 à Caracas, il rejoint d’abord le San Sebastian de los Reyes Symphony Orchestra comme violoniste à l’âge de neuf ans. Nommé directeur musical de l’Orchestre symphonique Jose Felix Ribas des Jeunes d’Aragua, il débute en 2008 à la tête de l’Orchestre symphonique des Jeunes Simón Bolívar du Venezuela. La même année, il dirige l’Orchestre philharmonique de Radio France qu’il retrouve en 2011 à la Salle Pleyel à Paris. En 2010/2011, il dirige l’Orchestre des jeunes Teresa Carreño du Venezuela lors d’une tournée majeure en Europe (Festival Beethoven de Bonn, Konzerthaus de Vienne, Philharmonie de Berlin, Concertgebouw d’Amsterdam, Royal Festival Hall de Londres). Cette saison, il fait ses débuts à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande, du Gewandhaus de Leipzig, des orchestres philharmoniques d’Helsinki, d’Arnhem (Pays-Bas), de la Radio néerlandaise et de la Camerata de Salzbourg.

Alexandra Soumm

Quant à Alexandra Soumm, née dans une famille de musiciens en 1989, elle donne son premier concert en Ukraine à l’âge de sept ans. En 2002, elle remporte le Grand Prix du Concours du Conservatoire de Vienne, ce qui lui vaut d’être invitée à jouer en soliste au Konzerthaus. Elle se produit aux côtés des principaux orchestres français : Orchestre national de Lyon (Michel Plasson), Orchestre national du Capitole de Toulouse (Tugan Sokhiev), Orchestre National d’Ile-de-France (Enrique Mazzola)… En 2009, elle débute avec l’Orchestre de Paris et Neeme Järvi à la Salle Pleyel à Paris. Récemment, elle se produit avec l’Orchestre national philharmonique de Russie, l’Orchestre symphonique de Trondheim, de la NHK, de Tokyo, l’Orchestre de chambre de Lausanne et de Zurich. Elle donne des récitals et participe à de nombreux festivals (Verbier, Schleswig-Holstein, Strasbourg, Saint-Denis, Mecklenburg-Vorpommern, Deauville, Dubrovnik, Festival Martha Argerich de Lugano…). En 2010/2011, elle rejoint le programme New Generation Artists de la BBC Radio 3 et collabore ensuite avec la plupart des ensembles de la BBC. Cette saison, elle se produit avec l’Orchestre de la Suisse italienne, l’Orchestre symphonique de la BBC et l’Orchestre symphonique de Bournemouth.

Trois œuvres très différentes du grand répertoire russe composent le programme du concert du 11 janvier. De Dimitri Chostakovitch, l’Ouverture festive, écrite pour le trentième anniversaire de la Révolution d’Octobre ouvrira la soirée. Alexandra Soumm sera ensuite la soliste du Concerto pour violon d’Alexandre Glazounov, hommage à la grande virtuosité de son dédicataire et créateur, Leopold Auer, une partition rendue populaire par le brillant Jasha Heifetz. Composée durant les heures sombres de la Seconde Guerre mondiale, la Cinquième symphonie dont Serge Prokofiev (1891-1953) écrivit qu’elle était « l’œuvre de la grandeur de l’esprit humain », conclura le concert sur la plus populaire des sept symphonies du compositeur, et celle qu’anime le souffle épique le plus puissant.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

vendredi 11 janvier – Halle aux Grains
Réservation

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de