Close

Dans l’intimité des Renoir

06 Jan Publié par dans Cinéma | Commentaires

« Renoir », un film de Gilles Bourdos

1915, en plein premier conflit mondial, Auguste Renoir s’est retiré dans son domaine azuréen, Les Collettes. Là il vit, accablé des douleurs du grand âge, il a alors 74 ans, entouré de femmes qui le servent aveuglément. Son épouse vient de décéder et lui a laissé trois garçons. Deux sont au front mais, tant bien que mal, en reviendront, le troisième, le jeune Claude, dit Coco, vit avec plus ou moins de bonheur dans ce repaire trop doré pour être honnête. Le peintre, une célébrité mondiale reconnue par ses pairs après bien des atermoiements, voit arriver dans son univers une pulpeuse rousse incendiaire, la jeune Andrée, envoyée soit disant par sa défunte femme. Elle sera son dernier modèle. Si Pierre Renoir ne fait qu’une apparition en fin de film, ce dernier se focalise sur son frère Jean, qui deviendra l’immense cinéaste, auteur entre autres chefs d’œuvre de La Règle du jeu, French Cancan, Le Carrosse d’or, etc.  Pour l’heure, il a tout juste 21 ans. Il vient de frôler l’amputation d’une jambe à la suite d’une blessure et se retrouve en convalescence auprès de son père. Il ne va pas être insensible aux charmes d’Andrée et en fera sa maîtresse, d’autant que la jeune femme use clairement de son physique afin de  tisser sa toile dans la famille avec une redoutable efficacité. Avec beaucoup de tact et de subtilité, Gilles Bourdos nous dépeint les lieux, les paysages, les ambiances aussi feutrées que parfois violentes qui entourent Auguste Renoir peignant ses derniers chefs d’œuvre. Si le film, en lui-même, pêche par un académisme prégnant, il est par contre porté par ses comédiens, au premier rang desquels le jeune Vincent Rottiers, Jean timide et volontaire à la fois, avec cet impressionnant masque de gentillesse derrière lequel se cache une volonté sans faille. Un vrai personnage. Bien sûr il faut saluer la performance de MIchel Bouquet (Auguste Renoir) et celle de Christa Theret, Andrée passant les trois quarts du film en tenue d’Eve !

Robert Pénavayre

Toutes les bandes annonces et Horaires de vos Cinémas sur Culture 31

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de