Close

Ciao Bella !

17 Nov Publié par dans Cinéma | Commentaires

« Twilight – Chapitre 5 – Révélation – 2ème partie », un film de Bill Condon

Tout a une fin, en principe, et la saga Twilight n’échappe pas à cette règle, bien que ses héros soient éternels. En fait le dernier opus de la gigantesque  série écrite par Stephenie Meyer a été tourné sur deux longs métrages, une manière comme une autre de faire durer le plaisir. A moins que ce soit pour d’autres raisons… Voici donc le couple le plus glamour du monde vampirique (Kristen Steward alias Bella et Robert Pattinson alias Edward) devenu parents d’une petite fille, Renesmée. Grandissant à une vitesse supersonique, elle inquiète les vampires italiens, les redoutables Volturi, car l’Histoire raconte que ces enfants nés d’un couple mi-éternel, mi-humain, sont redoutablement dangereux. J’oubliai, dans la première partie de ce dernier chapitre cinématographique, Bella est devenue vampire. Or, Renesmée a été conçue avant. L’affrontement est inévitable. La famille d’Edward va donc chercher de l’aide à travers le monde entier des buveurs de sang. Aussi différents que possible, ils seront tous au rendez-vous de cette bataille qui s’annonce sanglante. Ils peuvent évidemment compter sur l’appui des loups, menés par Jacob (le sculptural Taylor Lautner), amoureux fou de Bella. Tout le film n’a pour but que d’amener à cette séquence guerrière. Reconnaissons qu’elle est non seulement réussie mais qu’en plus elle réserve une pirouette assez étonnante à la fin. Pour le reste, ce ne sont que pleins cadres assez inexpressifs (la palme à Edward) sur les visages de comédiens dont on se demande comment ils ont été dirigés pour paraître aussi niais. Dommage, car il y avait matière pour un scénario plus construit. La séquence initiale nous montrant la première partie de « chasse » de Bella était sur le sujet assez prometteuse.

Robert Pénavayre

Toutes les bandes annonces et Horaires de vos Cinémas sur Culture 31

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de