Close

Burton, le retour

01 Nov Publié par dans Cinéma | Commentaires

« Frankenweenie », film  d’animation de Tim Burton

Franchement, Tim Burton nous avait fichu la trouille avec son dernier long : Dark Shadows. Très clairement le génie s’était envolé et le réalisateur piétinait devant sa caméra. C’est dire combien nous attendions ce nouvel opus d’un cinéaste que nous aimons par-dessus tout.  Youpi ! Le grand, le très grand Burton est de retour. Il nous revient avec un film  d’animation en noir et blanc, véritable hommage aux films d’horreur type gothique. Vous l’aurez deviné, le scénario reprend à peu près la trame du roman de Mary Shelley : Frankenstein. Un petit garçon, jeune ado, Victor (évidemment), voit son chien Sparky se faire écraser sous ses yeux par une voiture. Il est inconsolable. Peu de temps après, son prof de science fait un cours magistral au cours duquel il démontre l’effet de l’électricité sur un corps mort. Il n’en faut pas plus à Victor pour aller chercher son petit chien au cimetière et tenter l’expérience de la dernière chance. La scène est un monument. Sparky revient à la vie mais ce miracle va faire des envieux et engendrer des catastrophes. Filmée en stop motion, traduisez que tous les personnages sont des marionnettes animées à la main (une seconde du film nécessite 24 photos et le film dure 1h27 !), cette réalisation est un pur moment de bonheur, plein d’émotion, de suspense, d’action, d’humour aussi. Mais attention, l’hommage appuyé au gotha de l’horreur (Godzilla, les Gremlins, etc.) peut perturber les plus jeunes et mieux vaut attendre un peu avant d’y amener nos chères têtes blondes. Les autres, adultes inclus, trouveront dans ce film, dont la BO somptueuse est signée Danny Elfman, une pierre de plus à la gloire de ce génial cinéaste.

Robert Pénavayre

Toutes les bandes annonces et Horaires de vos Cinémas sur Culture 31

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de