Close

Free style

22 Oct Publié par dans Théâtre | Commentaires

À Toulouse, reprise à la Salle Nougaro de la pièce « Un fil à la patte », de Feydeau, cuisinée à la sauce Pierre Matras.

© Guy Bernot

Après le succès inoxydable de « Tailleur pour dames », Pierre Matras revenait à Feydeau au Moulin de Roques pour la création d' »Un fil à la patte ». Le metteur en scène et co-directeur artistique de la compagnie Le Grenier de Toulouse reprend aujourd’hui ce spectacle dans une nouvelle distribution à apprécier à la Salle Nougaro, à Toulouse. Cette mise en scène est une déclinaison de la recette qui caractérise son univers personnel et qui en fait un artiste attachant. Si tout son théâtre – de « Lynda et Alphonse » à « Théâtre sans animaux » – se retrouve ici, il compose pourtant un objet bien inattendu. Avec un minimum de moyens, c’est pour lui une nouvelle occasion de déconstruire tous les codes de la représentation. A ce titre, « Théâtre sans animaux », l’une de ses dernières créations d’après Jean-Michel Ribes, ne faisait que confirmer son penchant immodérée pour l’exhibition de ce qui se trame dans l’envers du décor. Et une fois encore dans « Un fil à la patte », les coulisses sont pour Pierre Matras un terrain de jeu privilégié : «J’aime bien le théâtre dans le théâtre. J’aime aussi désacraliser le comédien», confiait-il alors.

Comédien, il se démène dans « Un fil à la patte » (photo) sous les traits de Fernand, un fringant coureur de jupons. Celui-ci a bien du mal à quitter sa Lucette, une délicieuse chanteuse couverte de fleurs. Il n’arrive pas à lui annoncer qu’il s’apprête à convoler avec une fille charmante à la dot généreuse. Une galerie de personnages obsessionnels gravite alentour : un clerc de notaire grivois, un général ibérique possessif, un homme du monde à l’haleine fétide, une vieille fille gloutonne, une duchesse de petite vertu… Hystérique bien sûr – à la manière de « Tailleur pour dames » – mais plutôt intimiste, ce spectacle réserve bien des surprises qu’il convient de ne pas dévoiler ici.

Jérôme Gac

Du mercredi 24 au samedi 27 octobre, 20h30, à la Salle Nougaro, 20, chemin de Garric, Toulouse. Tél. 05 61 93 79 40.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de