Close

Les inventions du 4ème cycle des Présences Vocales

05 Juil Publié par dans Musique actuelle | Commentaires

L’aventure continue ! Pour sa quatrième saison, le cycle des Présences Vocales affirme sa vocation et ses convictions au service de la création contemporaine. L’événement culturel réunit, un fois de plus, quatre institutions majeures de Toulouse et sa région qui mettent en commun leur savoir-faire et leurs spécificités. Ne cessons pas de le répéter, l’élargissement du répertoire aux productions d’aujourd’hui n’est pas seulement souhaitable, il est une nécessité, un élixir de jouvence contre la sclérose ! Il faut donc saluer l’initiative du collectif éOle, d’Odyssud, du Théâtre du Capitole et du Théâtre Garonne qui éclaire le paysage culturel de la région.

Luna Park, de Georges Aperghis, lors de sa création au Centre Georges Pompidou - Photo IRCAM Sylvia Gomes -

Pour les responsables de ces institutions, il ne s’agit pas de créer une entité supplémentaire au panorama toulousain. L’objectif est de susciter une synergie entre ces organismes dans le but de promouvoir la création musicale et son accès par un public le plus large possible. Ces acteurs culturels constatent qu’il n’existe pas UNE musique contemporaine, mais une floraison de voies diverses dans laquelle chaque œuvre est un monde en soi. Ce partenariat propose pour cette saison 2012-2013 un cycle de cinq manifestations originales.

Du 23 au 26 novembre : Written on Skin (Ecrit sur la peau), de George Benjamin – Le Théâtre du Capitole propose, dans le cadre de sa saison lyrique, la création du premier opéra, au sens propre, du compositeur britannique George Benjamin, né en 1960. Ce second ouvrage scénique écrit en collaboration avec le dramaturge Martin Crimp est le fruit d’une coproduction européenne réunissant le festival d’Aix-en-Provence, le Théâtre du Capitole, le Royal Opera House Covent Garden, le Nederlandse Opera Amsterdam et le Teatro del Maggio Musicale Fiorentino. Written on Skin, d’après une légende occitane du XIIe siècle, explore les conséquences explosives de la découverte de soi, et des limites du pouvoir qu’un être humain peut exercer sur un autre.

Le 6 décembre : Luna Park, de Georges Aperghis – Présenté par Odyssud dans le cadre de la 15ème édition du Festival Novelum, cette œuvre de théâtre musical, qui est une commande de l’IRCAM, a été créée le 8 juin 2011 au Centre Pompidou à Paris. Georges Aperghis, né en 1945, s’est associé à François Regnault pour en écrire le texte. « Comment réussir à voir sans être vu ? Comment surveiller ses voisins chez eux, dans la rue, dans leur vie de tous les jours en restant derrière un écran ? Dans Luna Park, chacun surveille l’autre… »

Le 24 janvier : Dir – In Dir (A toi – En toi), de Stefano Gervasoni – Le Théâtre Garonne présente ce spectacle inclassable conçu à partir des vers d’Angelus Silesius, poète mystique allemand du XVIIe siècle. Descdesesasf, trio rito, est écrit pour violon, alto et violoncelle, alors que Dir – In Dir est destiné à un ensemble vocal et sextuor à cordes. La force théâtrale de la pièce emprunte tant au poète Paul Celan qu’à la musique de Schumann.

Endless Eleven, de Bertrand Dubedout, lors de sa création à Lyon

Le 20 mars : Schuberts « Winterreise », de Hans Zender – Le Théâtre du Capitole reçoit le ténor Markus Brutscher et le Klangforum Wien, dirigé par Emilio Pomarico, dans ce que l’auteur, Hans Zender, nomme « Eine komponierte Interpretation » (Une interprétation composée) du cycle de lieder de Schubert « Winterreise ». Tout en respectant l’intégralité du texte original, Hans Zender offre son regard personnel sur ce bouleversant chef-d’œuvre de Schubert. Le piano est remplacé par un orchestre de vingt-quatre musiciens. Cette entreprise de relecture actuelle offre un regard personnel sur ce « Voyage d’hiver » dans lequel l’émotion reste le moteur essentiel.

Le 17 avril : Endless Eleven (Onze sans fin), de Bertrand Dubedout – Cette coproduction éOle-Collectif de Musique Active, Grame, la Muse en Circuit, Festival Aujourd’hui Musiques du Théâtre de l’Archipel de Perpignan est présentée au Théâtre Garonne. Il s’agit là d’une action musicale, scénique et vidéographique en onze séquences pour un percussionniste et un environnement électronique interactif, sur des textes d’Emmanuel Kant et Bertrand Dubedout. Le percussionniste Jean Geoffroy et le Chœur Archipels, l’atelier vocal des éléments sont sollicités pour ce spectacle créé le 2 mars 2012 à l’ENSATT de Lyon.

Voici, n’en doutons pas, un programme qui attirera tous les curieux de musique nouvelle, de musique vivante.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Présences Vocales

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de