Close

Le temps du désir

28 Mar Publié par dans Danse | Commentaires

En effet, des problèmes de santé n’ont pas permis à Davide Bombana de mener à son terme son projet chorégraphique sur le thème des « Liaisons Dangereuses ». Nous avions pu voir un autre de ses ballets, d’inspiration littéraire également, Carmen. Mais ce n’est que partie remise et nous devrions le retrouver lors d’une prochaine saison.

Nanette Glushak remonte donc Balanchine, son Allegro Brillante et son Tchaïkovski, Pas de deux, deux œuvres sur la musique du compositeur russe, que nous avons eu l’occasion de voir sur la scène toulousaine à plusieurs reprises. Viendra ensuite le somptueux Por vos muero, du chorégraphe espagnol Nacho Duato, sur des musiques ibériques des XVe et XVIe et des textes du poète Garcilaso de la Vega, récité ici (et de quelle façon !) par Miguel Bosé. Ce ballet avait transporté l’ensemble du public lors de son entrée au répertoire en avril 2011. D’une esthétique puissante, la fluidité de sa chorégraphie, la beauté des ensembles en font une œuvre certes contemporaines, mais reposant sur une solide bases classique, une œuvre totalement intemporelle.

Le quatrième ballet est une entrée au répertoire pour la compagnie. La chorégraphie de Spazio-Tempo est signée de Jacopo Godani. Il n’est pas un inconnu pour le public toulousain qui avait pu voir en 2007 Scènes de force. La musique électro-acoustique choisie pour cette pièce accompagnera à merveille, n’en doutons pas, une chorégraphie rageuse, virtuose et énergique et la transformation, sans la renier, de la grammaire classique. Et c’est avec beaucoup de curiosité que nous attendons ce spectacle, en étant sûr que les danseurs de la Compagnie seront largement à la hauteur de ces exigences chorégraphiques.

Le spectacle, comme nous l’avons dit, se déroulera au Théâtre du Capitole.

Annie Rodriguez
Une chronique de Classic Toulouse

Réservation

Por vos muero © David Herrero
Jacopo Godani © Joris-Jan Bos

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de