Close

Duo à l’Orangerie

08 Mar Publié par dans Musique classique | Commentaires

Aux portes de Toulouse, la petite commune de Seilh héberge un bâtiment de charme du XVIIIème siècle, l’Orangerie de Rochemontès. Erigée au milieu d’un parc « à la française » de 9 hectares, cette bâtisse a été choisie par Catherine Kauffmann-Saint-Martin pour y organiser une saison musicale diverse et conviviale. Trois dates ont été arrêtées, trois dimanches de 2012, pour des programmes originaux bâtis autour d’artistes de grande qualité. Le 29 janvier, un beau spectacle en hommage à Pierre Paul Riquet, avec l’orchestre Les Passions, a attiré une foule de mélomanes curieux qui sont de nouveaux invités les 11 mars et 13 mai, à 16 h 30, dans ce lieu magique et accueillant.

Clara Cernat et Thierry Huillet

Ce Dimanche 11 mars, à 16 h 30, c’est à deux grands musiciens fortement liés à la ville rose que cet après-midi est consacré. Le pianiste et compositeur Thierry Huillet et sa compagne, la violoniste et altiste Clara Cernat, invitent les curieux à découvrir un programme musical original, intitulé «Rêveur, tzigane et diabolique ». Les œuvres prévues sont signées de compositeurs de tous horizons, du Tchèque Antonin Dvorak, au Français Camille Saint-Saëns, en passant par l’Espagnol Pablo de Sarasate, l’Italien Vittorio Monti et le Roumain Ciprian Porumbescu. Thierry Huillet sera également présent en tant que compositeur.

On se souvient qu’après des débuts précoces de pianiste, Thierry Huillet a révélé l’importance de ses talents d’interprètes en remportant, à l’âge de 22 ans, le premier Grand Prix du prestigieux Concours International de Piano de Cleveland Robert Casadesus, aux USA. Outre ses apparitions dans le monde entier en concert ou en récital, il s’immerge très tôt dans le monde de la musique de chambre qu’il pratique avec ses amis dont celle qui partage sa vie, la brillante violoniste et altiste Clara Cernat.

Son activité de compositeur vient harmonieusement compléter celle d’interprète. Il a déjà produit une grande variété d’œuvres qui ont conquis de nombreux publics dans le monde. Son langage, à la fois très personnel et dégagé des « écoles » constituées, touche immédiatement l’auditeur auquel le compositeur pense avant tout dans son processus de création. Le Prix de la Fondation André Chevillion-Yvonne Bonaud, sous l’égide de la Fondation de France, lui a été attribué en tant que compositeur distingué par le jury lors de la première épreuve du Concours International de Piano d’Orléans 2008. Son catalogue, déjà très fourni, ne cesse de s’enrichir d’œuvres aux contours aussi divers qu’expressifs. Il a ainsi tout récemment créé l’événement, à la Cité de l’Espace, avec son cycle de pièces pour violon et piano dédiées à Antoine de Saint-Exupéry et son Petit Prince.

Le rendez-vous est pris.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Réservation

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de