Close

Récital exceptionnel : Nathalie Dessay chante des mélodies françaises

15 Fév Publié par dans Musique classique | Commentaires

Natalie Dessay

Le lundi 28 février, à la Halle, la plus brillante des chefs de file de l’école française du chant sera accompagnée par le pianiste Philippe Cassard. C’est lui qui, à force de patience, et de persuasion ! a réussi à faire revenir la soprano vers une partie de son répertoire délaissée depuis plusieurs années : l’art de la mélodie. Une personnalité aussi forte, douée d’une telle énergie, si attentive à la prosodie, à la prononciation, d’une précision au scalpel dans l’intonation, ayant chanté tant d’opéras en langue française, l’artiste se devait de mettre à nouveau toutes ses qualités au service de cette discipline si difficile et redoutée.

Inconditionnelle de Pelléas et Mélisande, le seul opéra de Claude Debussy, il était donc logique de se pencher sur ses Mélodies de jeunesse, recueil qui constitue le socle du récital. Le “Monsieur Croche“ de la critique musicale n’a pas encore vingt-cinq ans quand il compose la musique de ces mélodies s’appuyant, entre autres, sur des poèmes d’écrivains aussi prestigieux qu’un Paul Verlaine, Théophile Gautier, Stéphane Mallarmé, ou Théodore de Banville, ou moins connus comme Maurice Bouchor, Paul Bourget, Leconte de Lisle.

. Quatre sont complètement inédites.

A côté de Debussy, une partie du récital sera consacrée aux mélodistes habituels, Henri Duparc, Ernest Chausson, Emmanuel Chabrier.

Le programme se ponctue de quelques pièces pour piano seul de Gabriel Fauré et Claude Debussy.

Claude Debussy
Romance (Maurice Bouchor, inédit)
Romance (Paul Bourget)
Les Cloches (Paul Bourget)
L’Archet (Charles Cros, inédit)

Clair de lune, pour piano

Clair de lune (Paul Verlaine)
Calme dans le demi-jour (Paul Verlaine)
Fête Galante (Théodore de Banville)
Pierrot (Théodore de Banville)
Apparition (Stéphane Mallarmé)

entracte

Emmanuel Chabrier
Jeanne (1886, Catulle Mendès)

Ernest Chausson
Le temps des Lilas (1892, Maurice Bouchor)

Henri Duparc
Invitation au voyage (1857, Charles Baudelaire)

Gabriel Fauré
Nocturne n°4 op.33 pour piano (1884)

Claude Debussy
Coquetterie Posthume (Théophile Gautier)
Les Elfes (Leconte de Lisle, inédit)
Regret (Paul Bourget)
Romance d’Ariel (Paul Bourget)

Michel Grialou

Réservation

photo : Simon Fowler

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de