Close

Du sacré au profane

31 Jan Publié par dans Musique, Musique classique | Commentaires

Après la publication d’un disque, le chœur de chambre Les Éléments donnera à Toulouse un nouveau programme de concert à l’auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines.

© François Passerini

Sous la direction de Joël Suhubiette, le chœur de chambre Les Éléments a publié à l’automne un enregistrement exemplaire réunissant des chants sacrés méditerranéens en cinq langues : hébreu, latin, araméen, grec ancien et arabe. « Méditerranée sacrée, polyphonies anciennes et modernes » (L’Empreinte digitale) est un voyage envoûtant à travers les siècles, où s’entendent notamment les précieux Livre Vermeil de Montserrat et « Trois Répons des ténèbres du samedi saint » de Gesualdo, la beauté pure et baroque du « Crucifixus » de Lotti. Outre une création d’Alexandros Markeas pour les Éléments (« Trois fragments des bacchantes »), ce disque essentiel permet de découvrir l’impressionnant « Lama sabaqtani », une commande à Zad Moultaka inspirée par les Sept dernières paroles du Christ en croix.

Dans un programme de concert proposé par Odyssud et intitulé « Sacred and profane », toujours dirigé par Joël Suhubiette, le choeur Les Éléments parcourt le XXe siècle autour de Benjamin Britten. Un choix d’œuvres sacrées et profanes issues de la tradition chorale anglaise sera l’occasion d’entendre la poésie des « Parts-songs » d’Elgar (1909), les mystiques « Lauds » de Jonathan Harvey pour choeur et violoncelle solo (1987), la féerie Shakespearienne mise en musique par Vaughan Williams. La dernière œuvre chorale de Britten sera également interprétée : « Sacred and Profane », écrite en 1975 sur des textes médiévaux. Dans l’écrin médiéval de l’auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines à Toulouse, la soirée sera ponctuée par l’une des sonates pour violoncelle seul de Britten.

Jérôme Gac

Mardi 7 février, 20h30, à l’auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines, 12, place Saint-Pierre, Toulouse. Réservation

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de