Close

« Twilight, chapitre 4 : Révélation – 1re partie », un film de Bill Condon

21 Nov Publié par dans Cinéma

Presque la fin …

Selon un usage à présent bien établi, le dernier tome des sagas planétaires, Harry Potter entre autres, se retrouve scindé en deux au cinéma. On se demande bien pourquoi… Sauf qu’ici, le dernier opus de Stephenie Meyer est vraiment d’une extraordinaire densité et qu’il était difficile, sauf à faire un film fleuve, de le condenser en un seul. Donc, voici la première partie de la fin. Après trois chapitres d’observations attentives, confiés chacun à un réalisateur différent, Edward le vampire et Bella la mortelle convolent enfin en justes noces. Rien ne nous étant épargné de cette cérémonie, nous partons ensuite en voyage de noces sur une île forcément paradisiaque. Avec nuit de noces à la clé. C’est d’ailleurs celle-ci qui est le pivot de ce film car, mariage consommé, une créature est en train de pointer le bout du nez à une vitesse de V2 dans le ventre de Bella. Et là, les choses se compliquent sérieusement. Rapatriement  d’urgence. Edward fait même appel à Jacob, l’amoureux transi de Bella et loup garou accessoirement, pour la persuader de se faire avorter. C’est dire ! En vain cependant. Se nourrissant comme un goulu de sa mère, le bébé semble signer la fin de Bella. Et pour couronner le tout, les loups encerclent la demeure des vampires où expire Bella afin de tuer son enfant. Mais que va faire Jacob devant un pareil dilemme ? Ce bébé né d’un immortel et d’une mortelle semble bien dangereux. Pourquoi ? Réponse dans la seconde partie. En attendant, les amateurs de la saga se régaleront sans sourciller de ce film.  Ils retrouveront le blafard Robert Pattinson (Edward), pas forcément très convaincant, la transparente Kristen Stewart (Bella) qui va en voir de toutes les couleurs dans cet épisode, et last but not least, Taylor Lautner (Jacob), le seul à vrai dire qui soit pro actif dans cette histoire, le seul aussi qui laisse croire à un brin d’émotion. Bon, pour la suite, rendez-vous dans un an. Avertissement : rester jusqu’à la fin du générique…

Robert Pénavayre

Toutes les bandes annonces et Horaires de vos Cinémas sur Culture 31

 

Partager : Facebook Twitter Email

 

Les Commentaires sont fermés

Robert Pénavayre Plus d'articles de