Close

« Intouchables », un film d’Eric Toledano et Olivier Nakache

07 Nov Publié par dans Cinéma

Désolé !

Ben voilà, je suis vraiment désolé car ce film fait courir un public de jour en jour plus nombreux, un public qui applaudit à la fin de la projection et qui s’amuse bien aussi. Je suis désolé car je suis resté en marge de cette réalisation, aveuglé par les énormes ficelles du scénario et les moufles qui tenaient la caméra. De quoi s’agit-il ? D’une histoire inspirée d’une histoire vraie. Si l’on prend pour principe que ce théorème de base n’est jamais une vraie sécurité en matière de réussite, reconnaissons que l’histoire en question  était tentante. Soit donc Philippe Pozzo di Borgo, héritier de  l’une des plus illustres familles de l’Île de Beauté, dont l’un des lointains ancêtres fut même un copain de Napoléon. Avant son accident de parapente, Philippe était directeur de Pommery chez LVMH, une situation qui ne devait pas lui faire redouter les fins de mois. Deux vertèbres cervicales fracturées, voici Philippe tétraplégique. Pour l’aider à survivre, il va s’adjoindre les services d’Abdel Sellou, de vingt ans son cadet. Pendant une dizaine d’années, entre le milliardaire et le jeune paumé de banlieue, un lien inimaginable va se tisser. Loin de toute compassion et illuminé d’un humour féroce. En fait, ce film reprend assez fidèlement cette histoire édifiante de contrastes qui s’attirent pour le plus grand bénéfice des deux. Alors pourquoi rester à l’écart d’une si jolie aventure humaine portée à l’écran ? Les raisons sont évidemment multiples mais la moindre d’entre elles n’est pas cette désagréable impression d’une suite de sketches mis bout à bout pour mettre en valeur des répliques qui se voudraient fulgurantes et un Omar Sy (alias Abdel) que l’on nous assène comme le grand comédien noir d’aujourd’hui. Du calme ! Malgré d’évidentes capacités, cet artiste au sourire éclatant est encore loin de pouvoir flirter simplement avec les baskets de Sidney Poitier ! François Cluzet en aristo handicapé est tout simplement transparent.

Désolé  pour « l’effet Canal + » !

Robert Pénavayre

Toutes les bandes annonces et Horaires de vos Cinémas sur Culture 31

 

 

Partager : Facebook Twitter Email

 

Les Commentaires sont fermés

Robert Pénavayre Plus d'articles de