Close

« Blitz », un film d’Elliott Lester

28 Juin Publié par dans Cinéma

Un polar…musclé !

Si le nom de ce réalisateur anglais ne vous dit rien, c’est un peu normal car le présent opus est son second, le premier n’étant  pas encore sorti en France. Quoi qu’il en soit, voici un cinéaste qui a du tempérament !  Londres, aujourd’hui. Un tueur en série s’en prend aux policiers. C’est l’hécatombe. Brant (Jason Statham), flic aux méthodes aussi efficaces qu’expéditives et musclées, est chargé de l’enquête. Il va former un duo aussi improbable, en apparence, que possible avec Nash (Paddy Considine), capitaine bcbg, propre sur lui et vacciné à la loi tous les matins. Gay de surcroît !  En fait, au travers de cette enquête vertigineuse, ces deux hommes que tout semble séparer vont se rapprocher afin de non pas  faire triompher le bon droit mais, pour le moins, mettre l’honorable citoyen à l’abris du tueur en question. Définitivement. Les codes fondamentaux du thriller sont ici parfaitement respectés mais le film ne s’arrête pas là. Adroitement il met en lumière l’impact souvent négatif des tabloïds anglais et, plus généralement de la presse à scandale dans ce type d’affaire car le meurtrier en question, qui se fait appeler Blitz (nom donné par les Allemands lors du dernier conflit mondial aux bombardements sur Londres en particulier), est un type malade  en quête de reconnaissance et de célébrité. Aidan Gillen l’incarne avec une folie dans les yeux qui fait vraiment froid dans le dos. Ce film est aussi une ballade sanglante dans un  Londres loin des clichés habituels. La capitale anglaise est ici brute de décoffrage,  inquiétante. C’est un personnage à part entière dans la construction de l’atmosphère générale. Au total un film dont on peut discuter, voire plus,  la « morale », mais cinématographiquement parfaitement convaincant.

Robert Pénavayre

 

 

Partager : Facebook Twitter Email

 

Les Commentaires sont fermés

Robert Pénavayre Plus d'articles de