Close

« L’Affaire Rachel Singer », un film de John Madden

19 Juin Publié par dans Cinéma

Peut-on vivre dans le mensonge ?

Ce réalisateur, sept fois oscarisé pour son film « Shakespeare in love » sorti en 1999, nous revient aujourd’hui avec un thriller totalement fascinant. Remake assumé du film israélien «  La Dette »,  signé Assaf Bernstein (2007), la présente réalisation nous entraîne à la suite de trois agents du Mossad : Rachel, David et Stephan. Leur mission est d’exfiltrer un criminel nazi connu sous le nom de Chirurgien de Birkenau, auteur d’atrocités médicales pendant la dernière guerre. Nous sommes à Berlin au début des années 60. Capturé, le médecin tente de s’enfuir et est abattu par Rachel. De retour dans son pays, celle-ci est fêtée en héroïne, tout comme ses deux camarades de mission. Trente ans plus tard, alors que la fille de Rachel et Stephan publie un livre retraçant l’aventure du commando, un homme, au fin fond de l’Ukraine, prétend être le Chirurgien de Birkenau. Le commando se reforme immédiatement, car la vérité semble bien éloignée de l’Histoire officielle. Mais de l’eau a coulé sous les ponts et les motivations semblent bien différentes. Très astucieusement monté (surtout pas de panique au début !), ce film se révèle in fine d’une virtuosité scénaristique remarquable. Bien sûr deux distributions sont nécessaires. Elles sont plus que convaincantes. A commencer par la jeune Rachel qui n’est autre que la vedette de « Tree of life » : Jessica Chastain, particulièrement crédible dans son duo mortel avec le chirurgien. C’est Helen Mirren, époustouflante Reine Elisabeth dans « The Queen » de Stephen Frears qui lui succède trente années après, avec la même intensité, alors que le challenge est totalement différent. Dans cette distribution nous croisons aussi Sam Worthington et Tom Wilkinson, ainsi que Marton Csokas, tous également épatants. Un film superbe qui vous tient en haleine pendant deux heures sans flancher une seule seconde. Du grand cinéma !

Robert Pénavayre

 

 

Partager : Facebook Twitter Email

 

Les Commentaires sont fermés

Robert Pénavayre Plus d'articles de