Close

Suuns – Zero QC (ou la nouvelle merveille de Montréal)

01 Nov Publié par dans CD / DVD | Commentaires

Suuns débarque à peine, avec son premier album sous ce nouveau nom, qu’il brille déjà intensément. Le titre? Zeroes QC, retenez-le bien. L’ancien nom du groupe? Zeroes. D’entrée, on se situe dans la filiation.

Mieux encore : avec cette petite bombe, Montréal offre un avenir radieux à son passé proche. Expliquons-nous : la déferlante de prodiges que la métropole québécoise offre au monde depuis le début des années 2000 – citons en vrac le cataclysme Godspeed et le gros des troupes de l’excellentissime label Constellation (ASMZ, Fly Pan Am, Exhaust, etc.), la pépite Arcade Fire, Metric, The Stars, The Dears – continue. Après le léger goût amer laissé en bouche par Clues, original sur disque mais assez décevant sur scène, la révélation s’appelle donc Suuns. Et ça promet.

Suuns FB

La musique est assez simple si l’on veut la résumer ainsi : d’un côté, il y a les sentiers empruntés par tous, les mélodies accrocheuses et reconnaissables, le caractère entraînant, qu’il soit dancefloor, pop, chanson, mainstream, blues, classique, etc. ; de l’autre, il y a la musique expérimentale, celle qui dérange, qui décroche le cœur par les incertitudes qu’elle soulève, celle qui remet toute votre vision du monde en cause, celle qui innove, celle qui va chercher plus loin que ce que vous pouvez entendre : le jazz de Coltrane, la musique dodécaphonique de Schönberg, le post-rock déstructuré de Fly Pan Am, le black/drone apocalyptique de Sunn0)))…

Jusqu’ici, tout allait à peu près bien. Surtout si l’on faisait abstraction totale de My Bloody Valentine, Do Make Say Think, Yo La Tengo, Sonic Youth… bref, des empêcheurs de simplifier en rond. A partir de maintenant, il va aussi falloir compter avec Suuns, espèce d’hybride très réussi entre Beak, Broken Social Scene et TV On The Radio.

Suuns Tour

En clair, le quartette montréalais réussit là un mélange ardu mais adroit entre l’aspect entraînant du dancefloor et la quête du graal musical par la voie du rock. Beaucoup s’y sont risqués, sombrant dans un électro-rock fade ou sortant du cadre du rock. Suuns, lui, reste résolument rock, disons même indie puisque le terme désigne clairement une mouvance musicale de puis quelques années : qualité d’écriture, orfèvrerie de la composition, recherche tout  y est…. Jusqu’à l’énergie d’un bon Arcade Fire.

Pas impossible, donc, que vous n’entendiez parler dans ces prochains temps de ces quatre Québécois-là. Leur nom : Suuns. Leur album? Zeroes QC, sorti le 25 octobre dernier. Faut-il l’acheter? Absolument, chez votre disquaire indépendant, de préférence en vinyle. Sont-ils en tournée en Europe? Pas encore. D’autres questions? Merci.

Suuns, Zeroes QC, Secretly Canadian, 2010.

www.myspace.com/suuns_

(Source de l’article : http://www.fractaleblog.tk)

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de